Droits du voisin

Publié le par connaitre islam

Droits du voisin

L'islam a donné beaucoup d'importance au voisin. Selon Ibn Omar (das) et Âisha (das), le Messager de Dieu (bsdl) a dit: «L'Ange Gabriel n'a pas cessé de me recommander le voisin à tel point que j'ai cru qu'il allait lui donner droit à l'héritage». (ura)

Dans le coran, Dieu le très haut dit : [36] Adorez Dieu, sans rien Lui associer ! Soyez bons envers vos parents, vos proches, les orphelins, les pauvres, les voisins qu'ils soient de votre sang ou éloignés, ainsi que vos compagnons de tous les jours, les voyageurs de passage et les esclaves que vous possédez, car Dieu n'aime pas les arrogants vantards Sourate des Femmes (An-Nisâ')

 

Le voisin peut être musulman ou non. Il peut être de la famille proche ou non. Tous ces voisins ont le droit du voisinage.

On a questionné Âisha en lui disant : « Ton voisin , il commence où, il s'arrête où ? » Elle a dit : « 40 maisons à l'est et 40 maisons à l'ouest, 40 au nord et 40 au sud ».

Le voisinage est donc beaucoup plus large qu'on le pense. Plus encore, le sens du voisinage ne s'arrête pas à l'habitat : il peut concerner aussi le collègue de travail, la personne avec qui on voyage dans le train ou l'avion... Dans chaque cas, le voisin a droit à la bienveillance des autres. Ainsi, ils vivraient tous dans une atmosphère d'entraide, d'amour et de concorde. Le Prophète (bsdl) avait pour voisin un non musulman qui lui faisait du tort. Un jour ce dernier tomba malade et le Prophète (bsdl) lui rendit visite, et pria pour son prompt rétablissement. L'homme fût surpris par ce geste, et quant il apprit que l'islam recommande le pardon et le bon voisinage, il se convertit à l'islam.

 

Quelques droits du voisin :

 

il faut être gentil avec lui

Selon Abdullàh Ibn Omar (das), le Messager de Dieu (bsdl) a dit: «Le meilleur compagnon pour Dieu est celui qui est le plus gentil avec ses compagnons et le meilleur voisin pour Dieu est celui qui est le plus gentil avec ses voisins». (Rapporté par Attirmidhi)

 

Un jour, un homme dérangeait son voisin. Celui-ci a patienté et à la fin, il en pouvait plus. Il a dit : « Ma patience a des limites », alors il est allé se plaindre auprès du Prophète qui lui a dit : « patiente » et au bout de la troisième ou quatrième fois, il lui a dit « Retourne chez toi et mets tous tes meubles dehors » Les gens se sont arrêtés et l'ont questionné : « Qu'est ce qui t'arrive ? Pourquoi as-tu mis tes meubles dehors? » Il a dit : « j'ai fait cela parce que mon voisin m'a fait du tort. » Et là, les gens se mettaient à maudire le voisin.

Ce voisin, qui faisait du mal à son voisin, alors que les gens n'étaient pas au courant, fait la une des journaux. Il a alors décidé d'aller voir son voisin et il lui a dit : « S'il te plait, rentre tes meubles, rentre chez toi, je jure par Dieu qu'à partir d'aujourd'hui, je ne te ferai plus de mal ».

Dans une autre version, le mauvais voisin est parti voir le prophète pour lui dire : « les gens me maudissent ». et le prophète lui répondit : « Dieu t'a maudit avant que te maudissent les gens ». (Rapporté par Al Albani avec une bonne chaine de transmission).

 

il faut être généreux envers lui

Selon Abou Dharr (das), le Messager de Dieu (bsdl) a dit: «O Abou Dharr! Quand tu prépares un ragoût augmente son eau et donnes-en à tes voisins!» (Rapporté par Moslem)

 

Selon Abou Hourayra (das), le Messager de Dieu (bsdl) a dit: «O Musulmanes! Que l'une de vous ne méprise pas le cadeau que lui fait sa voisine même ci ce n'est que le sabot d'un agneau». (ura)

 

Âisha (das) rapporte: «J'ai dit: «O Messager de Dieu! J'ai deux voisins. A qui des deux dois-je faire mon cadeau ?» Il dit: «A celui dont la porte est la plus proche de la tienne». (Rapporté par Al Boukhâri)

 

il faut se préoccuper de lui

Selon Anas Ibn Malik (das), le Messager de Dieu (bsdl) a dit : « n'a pas cru en moi celui qui mange bien alors que son voisin a faim et il est au courant (et qu'il ne donne rien à son voisin). » (Rapporté par Al Albani hadith authentique).

 

Ne pas refuser de lui rendre service

Selon Abou Hourayra (das), le Messager de Dieu (bsdl) a dit : «Que l'un de vous ne refuse pas à son voisin la permission de planter une poutre dans son mur». Puis Abou Hourayra poursuit: «Qu'ai-je donc à vous voir tourner le dos à cette recommandation? Par Dieu! Je ne cesserai pas de vous réprimander à son sujet». (ura)

 

le respecter et respecter son épouse

Selon Abdullah Ibn Massoud (das), un homme demanda au prophète (bsdl) : « Oh messager de Dieu, quel est le plus grand péché? » il répondit : « que tu associes à Dieu une divinité alors que c'est Lui qui t'a créée. »

« en second lieu? » il dit : « que tu tues ton enfant de craint qu'il mange avec toi »

« et puis? » il dit : « que tu commettes l'adultère avec ta voisine »

Et Dieu a révélé le verset 68 de Sourate du Discernement (Al-Furqân) confirmant les paroles du prophète : « ceux qui n'invoquent aucune autre divinité à côté de Dieu ; ceux qui n'attentent pas à la vie de leurs semblables que Dieu a déclaré sacrée, à moins d'un motif légitime ; ceux qui ne s'adonnent pas à la fornication, car quiconque commet de tels péchés encourra la sanction de ses forfaits » (Rapporté par Al Boukhâri)

 

bien se comporter avec les voisins est une preuve de foi

Selon Abou Hourayra (das), le Messager de Dieu (bsdl) a dit: «Celui qui croit en Dieu et au jour dernier, qu'il ne fasse pas de tort à son voisin! Celui qui croit en Dieu et au jour dernier, qu'il dise une bonne chose ou qu'il se taise!»(ura)

 

Selon Abou Shouryh Al Khouzà'i (das), le Messager de Dieu (bsdl) a dit: «Celui qui croit en Dieu et au jour dernier, qu'il fasse du bien à son voisin! Celui qui croit en Dieu et au jour dernier, qu'il reçoive généreusement son hôte! Celui qui croit en Dieu et au jour dernier, qu'il dise une bonne chose ou qu'il se taise!» (Rapporté par Moslem et Al Boukhâri)

 

une personne qui se comporte mal avec les voisins n'a pas la foi et n'entrera pas au paradis

Selon Abou Hourayra (das), le Prophète (bsdl) a dit: «Par Dieu, n'est pas croyant, par Dieu, n'est pas croyant, par Dieu, n'est pas croyant!» On dit: «Qui donc? O Messager de Dieu! «Il dit: «Celui dont le voisin n'est pas à l'abri de son mal». (ura)

Dans une autre version de Moslem: «N'entre pas au Paradis celui dont le voisin n'est pas à l'abri de son mal».

 

Un jour un homme est venu parler d'une femme au prophète Mohamed (bsdl) en ces termes : « Oh Prophète, une telle qui est décédée priait de jour comme de nuit, elle jeûnait durant le mois de Ramadan et durant l'année des jours non obligatoires, en plus, elle faisait l'aumône. Cependant, elle était mauvaise avec ses voisins. » Le Prophète répondit : « Nul bien en cette femme, elle est en enfer »

Puis l'homme dit au Prophète : « tu sais, une telle est décédée et c'était une pratiquante mais qui se contentait juste des obligations religieuses mais cependant, c'était une voisine extraordinaire. Qu'en est il de cette femme, oh Envoyé de DIEU ? » Le Prophète répondit : « elle est au Paradis. » (Rapporté par Al Moundhiry et Al Albani hadith authentique).

 

Être patient si le voisin agit mal

Ce comportement est à adopter en toute circonstance. Dieu le très haut dit :

[34] La bonne action et la mauvaise action ne sont pas pareilles. Rends le bien pour le mal, et tu verras ton ennemi se muer en fervent allié ! [35] Mais une telle grandeur d'âme est seulement le privilège de ceux qui savent faire preuve de patience et de ceux qui sont touchés par une grâce peu commune. Sourate des Versets détaillés (Fussilat)

 

 

Pour conclure,

Nous avons pris connaissance de quelques recommandations de l'islam pour bien se comporter avec ses voisins. Notre religion ne s'arrête pas à l'adoration de Dieu (accomplir les 5 piliers de l'islam : alors que c'est très important) mais elle va au-delà. Les relations que nous avons avec les autres prennent une place prépondérante. Selon Abou Hourayra (das), le Messager de Dieu (bsdl) a dit : « Savez-vous qui a fait faillite ? » Ils dirent : « Nous considérons comme failli parmi nous celui qui a perdu son argent et ses biens ». Il dit : « Le failli de ma communauté qui viendra le jour de la résurrection ayant fait la prière, observé le jeûne et payé l'impôt (zakat). Il vient après avoir insulté celui-ci, accusé celui-là de dévergondage, mangé l'argent de tel autre, répandu le sang de celui-là, et frappé tel autre. On répartit ses bonnes actions entres ses victimes et, si elles ne suffisent pas à le racheter auprès d'elles, on prend de leurs péchés, on les jette sur lui et il est ensuite jeté en Enfer ». (Rapporté par Moslem)

 

Sources :

Ryad assalihine

sajidine

isesco

coran traduit

islamweb

fatwa Chaikh Ibn Outhaymine

oumma

vérification de l'authenticité des hadiths

Publié dans société

Commenter cet article