L’affaire DSK, et les femmes...

Publié le par connaitre islam

 

L’affaire DSK, et les femmes...

L’affaire DSK, bien qu’on doit à l’homme la présomption d’innocence qui vient de droit à tout justiciable, met à nu l’hypocrisie ambiante dans les milieux de la France d’en haut.

Et si l’on revenait à ce qui semble être acquis par les observateurs et les journalistes aujourd’hui ? DSK serait un séducteur, et il n’ y a pas de mal à cela, nous dit-on. Il n’y aurait pas de mal à ce qu’un homme, qui plus est, a une autorité quelconque, s’adresse à une femme avec des propos lourds sans que celle-ci n’y trouve rien à redire.

Il est normal que cette femme accepte qu’on la séduise, comme si elle n’était là que pour les beaux yeux de ce mâle « dominant ». N’oublions pas la crainte révérencielle que cette femme peut avoir envers un puissant dans une société où, malgré l’égalitarisme affiché, cultive encore une hiérarchie sociale assez marquée.

Les femmes, dans notre société, souffrent de cette image de mannequins qu’on veut leur imposer, qui fait le bonheur des industriels des cosmétiques, du textile, et des chirurgiens esthétiques.… Combien de femmes doivent aujourd’hui composer avec les « usages » dans beaucoup d’entreprises les sommant de mettre en avant leurs corps, en plus de, ou plus que leurs compétences ? On n’en sait rien parce que les langues ne se délient pas facilement, et l’affaire DSK en est témoin. Les collègues, les subordonnés ne peuvent réagir, corporatisme et crainte obligent. Les journalistes non plus, respect de la vie privée oblige….

Le corps des femmes est un faire valoir publicitaire pour vendre jusqu’à des croquettes pour chiens, et l’on comprend mieux ainsi pourquoi l’argument du « choix personnel » est difficilement croyable par certains, lorsqu’une femme musulmane décide de sa tenue vestimentaire qui déplait ou crispe...

J'apprends que les employées de l’hôtel sofitel de New York ont mis la pression à leur direction, suite au scandale qui a éclaté. Elles ont menacé de faire grève et ont demandé d’avoir le choix de s’habiller autrement que ce que leur direction leur imposait. Elles pourront désormais, si elles le souhaitent, porter un pantalon, à la place des jupes beige et des chemisiers à col blanc, selon RTL.

Le jeu de la séduction, n’est jamais innocent, c’est un jeu dangereux qui souvent, ruine des familles, humilie des femmes et des hommes. Les intentions ne sont pas innocentes…

A propos, il est plus que douteux que certains ne montent sur leurs grands chevaux pour défendre la liberté des femmes que lorsque celles-ci montrent ce qu’on attend d’elles. Il est plus courant d’entendre "je crois qu’elle met le voile car elle y est obligée...", mais on entend rarement : "Elle a une tenue suggestive car le patron le lui demande, ou parce qu’elle fait la "fierté" de son ’homme" qui l’exhibe ainsi comme un trophée"....Si ce n’est pas de l’irrespect et de l’hypocrisie, qu’on m’explique... !

Hassan SAFOUI



Source : UOIF



 

Publié dans société

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article