Le message coranique

Publié le par connaitreislam.over-blog.com

Ce qui frappe le lecteur de ce livre au premier abord c'est qu'il n'est pas rédigé comme les autres...

Dans les livres écrits par les humains, on trouve une table de matières incluant une introduction, plusieurs chapitres et une conclusion. Chacun des chapitres traite des idées bien ordonnées et puis on passe au suivant. Le coran n'est pas rédigé de la même manière : on trouve des versets qui parlent en même temps de la foi, du comportement, de la jurisprudence, de la guerre, des histoires des nations précédentes...

Nous allons regarder 3 exemples :

  • un sur la jurisprudence

  • un sur les données scientifiques

  • un sur des faits historiques

 

1) On trouve par exemple au sujet du talion et du testament ces versets :

[178] Ô vous qui croyez ! La loi du talion vous est prescrite en matière de meurtre : homme libre pour homme libre, esclave pour esclave, femme pour femme. Si l'ayant droit consent une remise de cette peine au meurtrier, ce dernier sera poursuivi modérément et il devra s'acquitter du prix du sang avec empressement. C'est là une mesure d'allégement et de miséricorde pour vous de la part de votre Seigneur. Mais quiconque transgresse, par la suite, ce compromis sera sévèrement sanctionné.[179] La loi du talion constitue pour vous une garantie de vie, ô gens doués d'intelligence. Peut-être finirez-vous ainsi par craindre Dieu. [180] Il vous est prescrit, lorsque l'un d'entre vous est sur le point de mourir en laissant quelques biens, de faire un testament en faveur de ses père et mère et de ses parents les plus proches, suivant l'usage établi. C'est un devoir pour ceux qui craignent le Seigneur. [181] Ceux qui dénaturent les dispositions d'un testament, après en avoir pris connaissance, commettent un délit dont ils sont seuls à supporter les conséquences, car Dieu sait tout et entend tout. [182] Celui qui, craignant une partialité ou une illégalité de la part du testateur, fait accepter un compromis par les parties intéressées ne commet aucun péché, car Dieu est Clément et Miséricordieux. Sourate de la Vache (Al-Baqara)

 

On remarque cette « alternance » entre la jurisprudence et la foi à plusieurs endroits (mis en gras). Les lecteurs sont amenés à réfléchir (en italique). La responsabilité des personnes est soulignée aussi, dans ces versets, allusion faite au châtiment qui attend ceux qui désobéissent (en souligné). Le lecteur des versets sent la présence, l'omniscience, la clémence de Dieu. Les attributs de Dieu sont utilisés chacun à son endroit, à chacun son utilité. Ainsi le verset 182 se termine par « car Dieu est Clément et Miséricordieux. » c'est la suite à la bonne œuvre de celui qui «  fait accepter un compromis par les parties intéressées ». Quant au verset 181 il se termine par « car Dieu sait tout et entend tout. » alors qu'il a débuté par « Ceux qui dénaturent les dispositions d'un testament ».

Dieu promet donc sa miséricorde pour ceux qui agissent bien et rappelle aux autres qu'il sait tout et entend tout afin qu'ils le craignent.

C'est un grand livre d'éducation, ce coran. Le père ou la mère qui dit à son enfant : « si tu es sage et que tu travailles bien, tu auras une récompense. Mais gare à toi, si tu fais des bêtises je te punirai ». Il (elle) fait cela pour le bien de l'enfant : la récompense ou la punition.

 

2) Le coran explique certaines données scientifiques méconnues à l'époque, c'est ainsi qu'il montre toutes les phases du développement de l'être humain :

[5] Ô hommes ! Si vous êtes dans le doute au sujet de la Résurrection, sachez que c'est Nous qui vous avons tirés de terre, puis d'une goutte de sperme, puis d'une adhérence, puis d'un embryon dont une partie est déjà formée et une autre non encore formée. C'est ainsi que Nous vous donnons une idée de Notre puissance. Nous maintenons dans les matrices ce que Nous voulons jusqu'au terme fixé, pour vous en faire ensuite sortir à l'état de bébé, et vous atteindrez ainsi plus tard votre maturité. Il en est parmi vous qui meurent encore jeunes, tandis que d'autres arrivent jusqu'à l'âge de la décrépitude au point de ne plus se souvenir de ce qu'ils savaient. Ne vois-tu pas aussi comment la terre desséchée reprend vie, dès que Nous l'arrosons de pluie, pour se gonfler et se couvrir de toutes sortes de couples de plantes luxuriantes?
[6]
Il en est ainsi, parce que Dieu est la Vérité même, qu'Il est Celui qui rend la vie aux morts, que Sa puissance s'étend sur toute chose, [7] que l'Heure viendra, sans nul doute, et que Dieu ressuscitera ceux qui sont dans les tombes. Sourate du Pèlerinage (Al- Hajj)

 

Mais l'objectif des versets n'est pas uniquement de montrer les différentes phases de l'embryon mais surtout de ne pas douter de la Résurrection.

 

3) Lorsque l'on parcourt ce livre, en lisant des évènements passés, ils ne sont pas relatés de la même manière que les livres d'histoire. Dans un livre d'histoire, on trouve l'évènement, son lieu, la date, les principaux acteurs décrits avec leurs noms, leurs armes et parfois même des descriptions physiques... Le coran ne s'intéresse pas à ces détails. Parfois, les noms des acteurs ne sont même pas mentionnés, le lieu et la date de l'évènement ne le sont pas non plus.

Exemple dans sourate de Yâ-Sîn on trouve ces versets :

[13] Propose-leur comme exemple les habitants de cette cité, auxquels furent dépêchés des prophètes . [14] Nous leur en envoyâmes d'abord deux, mais ils les traitèrent d'imposteurs. Nous les renforçâmes alors par un troisième. Et tous les trois leur dirent : «Nous sommes envoyés vers vous !» [15] – «Vous n'êtes que des mortels comme nous, s'écrièrent les gens de la cité. Le Miséricordieux n'a rien révélé. Vous n'êtes que des menteurs !» [16] – «Notre Seigneur, répliquèrent les prophètes, sait, Lui, que nous sommes envoyés vers vous. [17] Et notre mission consiste uniquement à transmettre en toute clarté le Message.» [18] – «Votre venue, reprirent les gens de la cité, nous fait augurer un mauvais présage ! Si vous ne cessez pas vos prêches, nous vous lapiderons et vous ferons subir un affreux supplice.» [19] – «S'il y a mauvais présage, répondirent les prophètes, il est en vous-mêmes. Est-il possible qu'un simple rappel vous irrite à ce point? Vous êtes vraiment des gens portés à l'excès !»
[20] Sur ce, un homme accourut de l'autre bout de la ville et vint dire : «Ô mes concitoyens, écoutez ce que vous disent les prophètes ! [21] Suivez ceux qui ne vous réclament aucun salaire et qui sont sur le droit chemin ! [22] Pourquoi n'adorerais-je pas Celui qui m'a créé et vers qui votre retour est inéluctable? [23] Dois-je prendre en dehors de Lui des divinités qui, si le Miséricordieux voulait me faire du mal, ne sauraient ni me soutenir ni assurer ma sauvegarde? [24] Si jamais j'agissais ainsi, je serais dans un égarement manifeste. [25] Certes, je crois en votre Seigneur, messagers, soyez-en témoins !»
[26] Et lapidé, l'homme s'entendit appeler : «Entre au Paradis !», pendant que lui s'exclamait : «Ah, si mon peuple pouvait savoir [27] que mon Seigneur m'a pardonné et qu'Il m'a mis au rang de ceux qu'Il a honorés !»
[28]
Mais, après sa mort, Nous n'expédiâmes contre son peuple aucune armée du Ciel. Et Nous n'étions nullement disposé à le faire. [29] Il a suffit d'un seul cri pour qu'ils fussent tous anéantis. [30] Hélas ! Combien est triste le destin des hommes ! Aucun prophète ne vient vers eux sans qu'ils le tournent en dérision ! [31] Ne voient-ils pas combien de générations Nous avons anéanties avant eux et qui ne sont plus jamais revenues, [32] alors que toutes, sans exception, comparaîtront devant Nous?

 

Aucun détail sur le lieu, la date ni les personnages, le coran met l'accent sur les actes de ces personnages et sur la récompense pour ces actes. L'homme qui a secouru les prophètes on lui dit : «Entre au Paradis !» Ceux qui ont désobéit « Il a suffit d'un seul cri pour qu'ils fussent tous anéantis. »

L'utilité de raconter l'histoire on la retrouve dès son introduction et après sa fin :

Au début « Propose-leur comme exemple les habitants de cette cité, auxquels furent dépêchés des prophètes. » Ces versets viennent à la suite de :

[2] Par le Coran plein de sagesse ! [3] En vérité, tu es du nombre des messagers, [4] bien engagé dans la voie de la droiture ! [5] C'est une révélation du Tout-Puissant, du Tout-Miséricordieux, [6] afin que tu avertisses un peuple dont les ancêtres n'ont pas été avertis et qui, de ce fait, vivent dans l'insouciance. [7] La sentence prononcée contre la plupart d'entre eux s'est déjà réalisée : ils ne croiront pas. [8] Nous avons mis à leurs cous des carcans qui leur arrivent jusqu'aux mentons, les rendant incapables de mouvoir leurs têtes ; [9] Nous leur avons barré les voies par-devant et par-derrière et Nous leur avons bandé les yeux, au point qu'ils ne peuvent plus rien voir. [10] Il leur est donc égal que tu les avertisses ou que tu ne les avertisses pas. Ils sont réfractaires à toute croyance.
[11] Adresse-toi plutôt à celui qui suit le rappel du Coran et redoute le Miséricordieux dans Son mystère. À celui-là annonce le pardon et une généreuse récompense !

 

Et juste après ces versets, on trouve un long appel à la réflexion sur la vie : la terre, les plantes, le soleil, la lune, le voyage :

[33] N'y a-t-il pas un signe pour eux dans la terre morte que Nous faisons revivre, et de laquelle Nous tirons des grains dont ils se nourrissent? [34] Nous y avons créé des jardins complantés de palmiers et de vignes, et Nous y avons fait jaillir des sources, [35] afin que, de leurs fruits, ils se nourrissent, bien que ces fruits ne soient pas l'œuvre de leurs mains. Que n'en rendent-ils grâce au Seigneur? [36] Gloire à Celui qui a créé toutes sortes de couples de ce que fait pousser la terre, de ce que les hommes eux-mêmes engendrent et de tant d'autres choses dont ils ignorent la nature !
[37] N'est-ce pas un autre signe pour eux que la nuit qui, succédant au jour, plonge les hommes dans les ténèbres? [38] Et le Soleil qui vogue vers le lieu qui lui est assigné, suivant l'ordre établi par le Très-Puissant, l'Omniscient? [39] Et la Lune à laquelle Nous avons assigné des phases successives au terme desquelles elle devient aussi fine que la tige d'un vieux régime de dattes dégarni? [40] Et le Soleil qui ne saurait rejoindre la Lune ni la nuit qui ne saurait devancer le jour, chaque astre devant voguer sur l'orbite qui lui est assignée ! [41] Que ce soit aussi pour eux un autre signe que Nous ayons porté leur progéniture sur l'arche bondée de tant de créatures. [42] Nous leur créons des vaisseaux d'autres modèles pour leur permettre de naviguer. [43] Et il ne dépend que de Nous de les noyer, sans qu'ils puissent être ni secourus ni sauvés, [44] à moins que, par un effet de Notre grâce, Nous leur permettions de jouir encore quelques instants de la vie.

 

Une autre caractéristique du coran : c'est le seul et unique livre qui défie tout le monde d'écrire un récit pareil ou même d'écrire une petite partie similaire.

 

[88] Dis-leur : «Si les hommes et les djinns se concertaient pour produire quelque chose de semblable à ce Coran, ils ne sauraient y parvenir, même s'ils se prêtaient mutuellement assistance.» Sourate du Voyage nocturne (Al-Isrâ')

 

[13] Diront-ils : «C'est Mohammed qui a inventé ce Coran !» Réponds-leur : «Eh bien ! Inventez vous-mêmes dix sourates pareilles ! Et faites-vous aider par qui vous pourrez, hormis Dieu, si vous êtes véridiques !» [14] S'ils ne vous répondent pas, apprenez alors que ce qui a été révélé relève uniquement du savoir de Dieu, en dehors de qui il n'y a point d'autre divinité. Finirez-vous donc par vous soumettre à Lui? Sourate de Hûd (Hûd)

 

[38] S'ils disent : «C'est cet homme qui l'a inventé», réponds-leur : «Composez donc une seule sourate semblable à celles de ce Livre, et faites-vous aider, pour ce faire, de qui vous voudrez, en dehors de Dieu, si vous détenez réellement la Vérité !» Sourate de Jonas (Yûnus)

 

[23] Et si vous êtes dans le doute au sujet de ce que Nous avons révélé à Notre Serviteur, essayez donc de composer une seule sourate semblable à une sourate du Coran, et faites venir les témoins que vous vous êtes donnés en dehors de Dieu, si vous êtes véridiques. [24] Mais si vous n'y parvenez pas – et assurément vous n'y parviendrez jamais –, parez-vous contre l'Enfer qu'alimenteront les hommes et les pierres, et qui est réservé aux infidèles. Sourate de la Vache (Al-Baqara)

 

 

Ici, nous avons utilisé une traduction du coran. Dans la version d'origine (en arabe) le poids des mots est beaucoup plus lourd. Entre nous, un tel livre ne mérite-il pas que l'on s'attarde dessus? Ne mérite-t-il pas notre intérêt? Ne mérite-il pas qu'on réfléchisse sérieusement à son sujet?

Publié dans coran

Commenter cet article