Le musulman obéit à Dieu 2

Publié le par connaitre islam

 

Dès que le prophète (bsdl) reçut l'ordre de prévenir les gens qu'il est messager de Dieu : [94] Proclame donc hautement les ordres que tu as reçus et détourne-toi des idolâtres ! Sourate d’Al-Hijr (Al-Hijr). Il n'a pas ménagé ses efforts pour prêcher et avertir. Il l'a fait sans relâche jusqu'au dernier moment de sa vie. Il était en même temps courtois et intransigeant. Il voulait le bien pour tous. Voici quelques événements qui nous montrent que la vérité ne doit pas être sujette à aucun compromis.

 

quatrième histoire

Jâbir Ibn Abdallah, que Dieu les agrée, a dit : les qouraychites se rassemblèrent un jour et décidèrent : "Choisissons le plus instruit parmi nous en sorcellerie, en voyance et en poésie. Qu'il aille voir cet homme qui a divisé notre groupe, désorganisé nos affaires et critiqué notre religion. Qu'il lui parle et qu'il voie ce qu'il répondra".

Ils conclurent : "Nous ne connaissons personne d'autre que 'Otba Ibn Rabiâa".

Ils lui dirent : "Vas-y, père de Walid".

'Otba partit le voir et questionna : "Mouhammad! Es-tu meilleur que Abdallah (son père)?"

Le Messager de Dieu (paix et bénédiction de Dieu sur lui) se tut.

Il reprit : "Es-tu meilleur que Abdelmottalib (son grand-père)?"

Le Prophète se tut encore.

'Otba continua : "Si tu prétends que ceux-là sont meilleurs que toi, alors ils ont adoré les idoles que tu critiques, et si tu prétends être meilleur, alors parle qu'on écoute tes paroles. Par Dieu! Nous n'avons jamais vu quelqu'un chéri par son peuple aussi néfaste pour eux que toi : tu as divisé notre groupe, tu as mis nos affaires en désordre, tu as critiqué notre religion et tu nous as fait un scandale parmi les arabes à tel point qu'ils disent qu'il y a dans notre tribu un magicien, et qu'il y a chez les qouraychites un voyant. Par Dieu! Nous nous attendons à tout moment à dégainer nos sabres les uns contre les autres pour nous anéantir. Regarde! Si tu es dans le besoin, nous te ramasserons l'argent jusqu'à ce que tu sois l'homme le plus riche de Qouraych. Si tu as trop envie de femmes, choisis parmi les femmes de la tribu celles qui te plaisent, nous t'en ferons marier dix".

Le Messager de Dieu (paix et bénédiction de Dieu sur lui) demanda : "Tu as fini?"

Il répondit : "Oui".

Alors le Messager de Dieu (paix et bénédiction de Dieu sur lui) récita : "Au nom de Dieu tout miséricordieux, très miséricordieux. {Ha Mim. Révélation du tout miséricordieux très miséricordieux. Un livre dont les versets sont clairement détaillés, un Coran arabe pour des gens qui savent. Annonciateur de bonne nouvelle et avertisseur, mais la plupart d'entre eux se détournent : c'est qu'ils n'entendent pas. Et ils dirent : "Nos coeurs sont voilés contre ce à quoi tu nous appelles, nos oreilles sont sourdes et entre nous et toi, il y a une cloison. Agis donc de ton côté, nous agissons du nôtre". Dis : "Je ne suis qu'un homme comme vous, il m'a été révélé que votre dieu est un dieu unique. Cherchez donc le droit chemin vers lui et implorez son pardon". Et malheur aux associateurs qui n'acquittent pas l'aumône et ne croient pas en l'au-delà. Ceux qui croient et accomplissent de bonnes oeuvres ont une récompense jamais interrompue. Dis : "Renierez-vous celui qui a créé la terre en deux jours et lui donnerez-vous des égaux? Tel est le Seigneur de l'univers. C'est lui qui a fermement fixé des montagnes au-dessus d'elle, l'a bénie et lui assigna ses ressources alimentaires en quatre jours égaux. (Telle est la réponse) à ceux qui t'interrogent. Il s'est ensuite adressé au ciel qui était alors en fumée et lui dit, ainsi qu'à la terre : "Venez tous deux, bon gré, mal gré". Tous deux dirent : "Nous venons obéissants". Il décréta d'en faire sept cieux en deux jours, et révéla à chaque ciel sa fonction. Et nous avons décoré le ciel le plus proche de lampes et l'avons protégé. Tel est l'ordre établi par le puissant, l'omniscient (tout savant). S'ils s'en détournent, alors dis-leur : "Je vous ai avertis d'une foudre destructrice semblable à celle qui frappa ?ad et Thamoud} (41/1-13).

'Otba s'écria : "Arrête! Tu n'as pas autre chose?"

Il répondit : "Non".

'Otba retourna chez les qouraychites et ils le questionnèrent : "Alors?

- Je crois, dit-il, que je lui ai dit tout ce que vous auriez pu lui dire.

- Et t'a-t-il répondu?

- Oui". Puis il dit : "Non, par celui qui a établi cette construction (la Kaâba)! Je n'ai rien compris de ce qu'il a dit sauf qu'il vous a averti d'une foudre destructive comme la foudre de ?ad et Thamoud.

- Malheureux! L'homme te parle en arabe et tu ne sais pas ce qu'il dit!

- Non, par Dieu, je n'ai rien compris de ce qu'il a dit sauf la foudre".

 

cinquième histoire

Quelques années plus tard, l'islam triompha. Le prophète et ses compagnons ont réussi à conquérir la Mecque puis Ta'if où vivait la tribu de Thaqif.

Lorsque la délégation de Thaqif arriva à Médine, une tente fut montée pour eux dans la mosquée du Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui). Ils demandèrent à ce dernier de ne pas détruire le « chef » de leurs déités, al-Lat, pour les trois prochaines années. Il refusa. Alors ils tentèrent de négocier la période de temps en la raccourcissant un peu plus chaque fois, mais le Messager (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) maintint fermement son refus. En dernier recours, ils l’implorèrent de laisser la divinité intacte pendant au moins un mois suivant leur retour chez eux. Mais le Messager (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) rejeta cette dernière requête et ordonna à Abou Soufyan et Moughira bin Shou’ba al-Thaqafi d’aller détruire al-Lat. Par la suite, les gens de Thaqif demandèrent au Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) d’être exemptés de prière. Ce à quoi il répondit : « Rien ne subsiste d’une religion dans laquelle on n’offre pas de prières. »

Abou Soufyan et Moughira bin Shou’ba accompagnèrent la délégation de Thaqif lorsqu’elle retourna à Ta’if. Moughira s’empressa de détruire al-Lat avec une pioche et la réduisit en morceaux. Sur ce, les gens de Ta’if embrassèrent l’islam et se libérèrent définitivement du paganisme.

 

sixième histoire

À la mort du messager de Dieu (bsdl), beaucoup de tribus arabes ont renié l'islam. D'après les historiens, seuls les habitants de Ta'if, la Mecque, Médine, et les tribus situées entre elles sont restées musulmanes. Certains ont inventé qu'ils étaient messages de Dieu, d'autres ont décidé de ne plus donner l'aumône.

Abou Hurayra (das) a dit : À la mort de l'envoyé de Dieu (bsdl), quand Abou Bakr fut investi du califat et qu'un certain nombre d'arabes renièrent leur foi, Omar dit à Abou Bakr: "Comment vas-tu les combattre alors que l'envoyé de Dieu a dit: "J'ai reçu l'ordre de combattre les idolâtres jusqu'à ce qu'ils confessent qu'il n'y a d'autre divinité que Dieu. Celui qui témoigne de l'unicité de Dieu rend sa vie et ses biens inviolables, sauf au cas où il serait jugé coupable et c'est à Allah qu'il appartiendra de régler son compte".

Abou Bakr répondit: "Par Dieu! Je combattrai quiconque fait de distinction entre la prière et l'aumône légale (Az-Zakâ); car celle-ci est le dû des biens (c.-à-d. le droit de Dieu sur nos biens comme la prière et le jeûne sont le droit de Dieu sur notre corps). Par Dieu! S'ils me refusent un licou qu'ils livraient en impôt à l'envoyé de Dieu (bsdl), je les combattrai pour ce refus". Rapporté par Mouslim

Omar dit plus tard: Dieu m'a guidé comme il a guidé Abou Bakr.

 

ce que nous pouvons en conclure

Nous constatons que le messager de Dieu ainsi que ses compagnons restent fermes quant au suivi des préceptes de l'islam, qu'ils soient en position de force ou de faiblesse. S'ils sont forts, ils ne commettent pas d'injustice ; s'ils sont faibles ils ne renient pas leur religion ou une partie d'elle. C'est avec cet esprit déterminé que l'islam a pu vaincre le paganisme.

 

Regards sur le christianisme

L’historien Will Durant fait remarquer : “Le christianisme n’a pas détruit le paganisme; il l’a adopté. (...) D’Égypte vinrent les idées de trinité divine.” Quant à Siegfried Morenz, il déclare dans La religion égyptienne: “[On] faisait de la trinité à la fois une possibilité et un devoir pour les théologiens (...). On réunit donc trois dieux en un seul dont on peut parler au singulier. Mais de cette manière le courant d’influence égyptienne est mis en contact direct avec la théologie chrétienne.”

 

À la fin du IIIe et au IVe siècle, en Égypte, des ecclésiastiques d’Alexandrie, tel Athanase, transmirent cette influence par les idées qu’ils formulèrent et qui conduisirent à la Trinité. Ces hommes acquirent eux-mêmes une grande notoriété, si bien que Morenz considère “la théologie alexandrine comme l’intermédiaire entre l’héritage religieux égyptien et le christianisme”.

 

Dans la préface de l’Histoire du christianisme (angl.), d’Edward Gibbon, on peut lire: “S’il est vrai que le christianisme a triomphé du paganisme, il n’en demeure pas moins que le paganisme a réussi à corrompre le christianisme. L’Église de Rome a remplacé le déisme pur des premiers chrétiens (...) par l’incompréhensible dogme de la Trinité. Pareillement, de nombreuses doctrines païennes inventées par les Égyptiens et idéalisées par Platon ont été adoptées parce que considérées comme dignes de foi.”

 

Selon le Dictionnaire de la connaissance religieuse (angl.), beaucoup de gens disent que la Trinité “est un enseignement corrompu, emprunté des religions païennes et greffé sur la foi chrétienne”. Pour l’ouvrage Survivances païennes dans le monde chrétien, la Trinité est “d’origine entièrement païenne”.

 

Conclusions

Ceux qui ont la foi ne doivent pas céder au chantage, ne doivent pas essayer d'obtenir l'accord ou négocier un quelconque arrangement avec ceux qui veulent les éloigner du droit chemin. Car s'ils le font, le vrai est mélangé avec le faux et tout devient confus.

Aicha (das) rapporte que le messager de Dieu (bsdl) a dit : « Celui qui recherche la satisfaction d'Allah même si ça entraîne la colère des gens Allah est satisfait de lui et fait en sorte que les gens aussi soient satisfaits de lui ; celui qui recherche la satisfaction des gens par la colère d'Allah, Allah est en colère contre lui et met les gens en colère contre lui également ». Hadith authentique rapporté par Tirmidhi.

 

 

Sources

biographie du prophète

exégèse de la sourate foussilat

sectes et religions

 

 

Publié dans société

Commenter cet article