Les Bienfaits de la Gravitation Terrestre 3/3

Publié le par connaitre islam

 

Nouveaux Résultats Scientifiques

Le Docteur Kathleen Cullen, de l’Institut Médical des Recherches Astronomiques, explique ce qui se passe avec un astronaute quand il quitte le champ de gravitation terrestre : Nous percevons le monde autour de nous à travers l’ajustage des informations auditives et visuelles, et le problème se pose quand un désaccord se produit entre l’oreille et l’œil et c’est ce qui s’appelle “le désaccord sensationnel” ; et qui produit le vomissement ou la maladie de l’espace.

Les astronautes, qui sont revenus sur terre, nous décrivent leurs sentiments ; ils disent : dès le premier instant où nous quittons le champ de la gravitation terrestre, les illusions visuelles commencent et nos yeux commencent à entrer dans un état d’illusion et d’imagination, ainsi nous ne pouvons plus distinguer entre ce qui est en haut et ce qui est en bas ; nous sommes comme des personnes ensorcelées ! Une fois un des astronautes s’est réveillé au sein de son vaisseau et il a vu que la terre était au dessus de lui alors qu’il devait la voir en dessous de lui comme il s’est toujours habitué à la voir, et il a perdu conscience et il a vomi.

Le Docteur poursuit en disant que les symptômes dont souffrent un astronaute sont les mêmes que ceux qui apparaissent chez une personne qui a bu trop d’alcool !!! Car l’alcool entraîne une perte de la coordination entre l’œil et l’oreille, et ainsi l’astronaute sent comme s’il était ivre !

Ensuite elle dit : plusieurs gens sur terre ont eu les mêmes impressions que celles ressenties par les astronautes, et ceci après qu’ils aient bu une quantité assez importante de bière, mais avec une petite différence : l’alcool agit plus sur le sens de l’écoute, alors que le maque ou l’absence du poids agit sur la vue. En plus, celui qui est ivre sur terre peut se remettre de cet état après un jour par exemple, par contre dans l’espace, l’astronaute demeure dans un état d’ivresse continu !!!

Plusieurs Miracles dans le Mot

Ce qui a été dit dans le Coran il y a déjà plus de quatorze siècles : [diraient : “Vraiment nos yeux sont voilés”] ; le mot سُكِّرَتْ est dérivé du verbe (سَكَرَ)c'est-à-dire que la vue s’est arrêtée, égarée, couverte ou voilée ; tous ces synonymes sont corrects et correspondent à l’astronaute de l’espace.

Une des significations du mot est verrouillée ou fermée, et la vérité c’est qu’au moment où l’astronaute quitte la terre, il ne perçoit qu’une totale obscurité et il ne voit plus rien, et ainsi les astronautes qui sont retournés de leurs voyages, décrivent leurs impressions comme si leurs vues ont été fermées ou voilées ! Par conséquent le mot سُكِّرَتْcorrespond parfaitement à tous les états qui sont ressentis par ceux qui quittent la terre ; et ceci indique clairement et irréfutablement la grandiose du Livre de Notre Très Grand Seigneur.

 

Voyons ensemble combien l’homme a besoin d’équipements, de technologie et de plusieurs millions de dollars ainsi que de savants, de recherches et d’agencess d’espace…, tout ceci pour pouvoir vivre à l’extérieur de la terre pendant seulement quelques jours ; et malgré toutes ces précautions, il se retrouve atteint par des centaines de maladies dont la majorité d’entre elle est causée par le manque de la gravitation. Alors est ce que nous saisissons vraiment ce bienfait ; Est ce que nous percevons réellement la parole de Notre Grand Dieu quand Il s’adresse à chacun d’entre nous :(C'est Allah qui vous a assigné la terre comme demeure stable et le ciel comme toit et vous a donné votre forme, - et quelle belle forme Il vous a donnée ! - et Il vous a nourris de bonnes choses. Tel est Allah, votre Seigneur; gloire à Allah, Seigneur de l'univers !) [Le Pardonneur : 64].

Le plus étonnant encore c’est que nous retrouvons quelques humains qui se considèrent en dessus de leur créateur et de leur pourvoyeur. Parmi ce que j’ai lu de plus bizarre c’est que plusieurs animaux et insectes ont le pouvoir de s’adapter à l’absence de la gravitation; plus encore, les souris et les cafards sont plus capables que les humains à vivre dans l’espace !

Enfin, avons-nous saisi et compris ces quelques vérités sur l’importance de la gravitation et sa nécessité pour vivre sur la surface de la terre ? Est-ce que nous avons plus compris la parole de notre Très Haut Dieu :

(C'est Allah qui vous a assigné la terre comme demeure stable et le ciel comme toit et vous a donné votre forme, - et quelle belle forme Il vous a donnée ! - et Il vous a nourris de bonnes choses. Tel est Allah, votre Seigneur; gloire à Allah, Seigneur de l'univers !) [Le Pardonneur : 64].

Est-ce que nous avons assimilé que la terre est effectivement notre berceau et notre foyer comme notre Très Grand Seigneur a dit :Celui qui vous a donné la terre pour berceau et vous y a tracé des sentiers afin que vous vous guidiez” [AZZUKHRUF (L'ORNEMENT) : 10].

 Est-ce que nous avons saisis l’importance de pouvoir distinguer les directions autour de nous. Ces bienfaits nous les perdons sur le champ dés que nous quittons la terre ; plus encore nous sommes atteint par des maladies ! Ce Grand Seigneur Miséricordieux ne mérite-t-Il par que nous le remercions, que nous nous inclinons devant Lui, que nous l’aimions ?!

Ce sont de grands bienfaits dont Dieu nous fait bénéficier, Il nous accorde tout ce que nous Lui demandons. De même, on remarque que chaque fois qu’un humain essaie d’inventer quelque chose, Dieu lui facilite la tâche ; il a essayé d’aller dans l’espace, et Dieu l’a aidé ; et il existe beaucoup d’autres exemples. Mais l’homme est très ingrat et injuste envers lui même quand il nie ces bienfaits qui ne se comptent et ne se dénombrent pas, pour cela Le Très Haut Dieu dit :Il vous a accordé de tout ce que vous Lui avez demandé. Et si vous comptiez les bienfaits d'Allah, vous ne sauriez les dénombrer. L'homme est vraiment très injuste, très ingrat”. [IBRAHIM (ABRAHAM) : 34].

 Louange à Toi Allah, Seigneur, jusqu’à ce que Tu sois satisfait…

Par: Abduldaem Al-Kaheel



 

Publié dans science

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article