Les voies du bien

Publié le par connaitre islam

 

من جوامع الكلم

 

عن أبي مالك الحارث بن عاصم الأشعري رضي الله عنه قال‏:‏ قال رسول الله صلى الله عليه وسلم ‏:‏ ‏"‏الطهور شطر الإيمان، والحمد لله تملأ الميزان، وسبحان الله والحمد لله تملآن -أو تملأ- ما بين السماوات والأرض، والصلاة نور، والصدقة برهان، والصبر ضياء، والقرآن حجة لك أو عليك‏.‏ كل الناس يغدو، فبائع نفسه فمعتقها، أو موبقها‏"‏ ‏‏رواه مسلم

 

Traduction du hadith :

D’après Abou Malek Al Ash’arî (RA), le Messager de Dieu (saws) a dit : « La pureté représente la moitié de la foi – La louange est à Dieu remplit la balance – Gloire et pureté à Dieu ainsi que la louange (soubhanAllahi wal hamdoullillahi), remplit tout l’espace entre les cieux et la terre – La prière est une lumière. L’aumône est une preuve – La patience est une clarté – Le Coran est un argument pour ou contre toi. Tous les hommes prennent le matin le chemin (du marché), il en est qui vend son âme (à Dieu) et qui l’a ainsi affranchie ; et il en est qui la condamne à sa perte éternelle ( en la vendant au Diable) ». (Rapporté par Moslem)

 

Ces paroles sont très profondes et englobent toute une manière d'être et une façon de vivre. Plusieurs savants ont essayé d'expliquer ce hadith. Je n'ai pas du tout la prétention de saisir tous les sens qu'il réunit mais, nous allons essayer de comprendre. Chers amis, si vous avez une idée d'ajout ou de rectification, n'hésitez pas à m'orienter. Je vous en remercie par avance.

 

A) La pureté représente la moitié de la foi : selon les savants musulmans, la pureté comporte deux volets : interne et externe. La pureté interne concerne le coeur et le comportement. Un coeur pur adore Dieu sans rien lui associer. Un coeur pur ne connait pas de haine, de jalousie ou d'arrogance. Une personne pure ne commet pas d'injustice envers les autres. Elle leur veut du bien. Elle les aide...

la pureté externe appelée aussi pureté rituelle ou propreté comme son nom l'indique concerne le nettoyage de toutes les souillures du corps, des vêtements ou du lieu dans lequel on vit.

L'islam a donné une importance primordiale à la pureté. Dans le hadith que nous sommes en train d'étudier elle vaut la moitié de la foi. La foi n'est pas un sentiment ambigu sans lien avec la vie. Elle est l'élément moteur qui incite le croyant à agir. Bref, c'est une sorte d'énergie positive. Selon Abou Hourayra (das), le Messager de Dieu (bsdl) a dit: «La foi comporte un peu plus de soixante-dix (ou soixante) branches. La plus noble en est l'affirmation qu'il n'y a de dieu que Dieu et la plus infime est l'action de retirer de la route ce qui peut nuire aux passants. La pudeur est l'une des branches de la foi». (URA)

Dieu nous dit qu'il aime les gens qui se purifient : Dieu aime ceux qui se repentent et ceux qui se purifient. Verset 222 sourate de la Vache (Al-Baqara).

 

B) La louange est à Dieu remplit la balance. Chacun d'entre nous oeuvre dans ce monde. Nos oeuvres sont notées, rien n'est oublié. Nous allons être jugés sur ce que nous avons accompli durant notre vie. Le jour du jugement dernier, nos actes seront mis sur la balance ; d'un côté les bonnes oeuvres et de l'autre les mauvaises. Si la balance penche du bon côté, ce sera le paradis sinon, la personne ira en enfer (que Dieu nous en préserve). La louange à Dieu remplit la balance de bonnes oeuvres.

Selon Anas (das), le Messager de Dieu (bsdl) a dit: «Dieu est certainement satisfait de Son esclave quand il mange quelque chose et Le loue et quand il boit quelque chose et Le loue à cause d'elle». (Rapporté par Moslem)

Dieu le très haut nous dit : Et lorsque votre Seigneur proclama: "Si vous êtes reconnaissants, très certainement J'augmenterai [Mes bienfaits] pour vous. Mais si vous êtes ingrats, Mon châtiment sera terrible". Sourate d’Abraham (Ibrâhîm), verset 7.

 

C) Gloire et pureté à Dieu ainsi que la louange remplit tout l’espace entre les cieux et la terre. La louange à Dieu revient ici avec la gloire et la pureté à Dieu. Cette gloire consiste à savoir et à dire que Dieu est le tout puissant. Il est différent de toutes les créatures. Il n'a besoin de personne et tout le monde a besoin de lui. Il n'a pas d'enfant et n'a pas été engendré. C'est Lui le Maître des univers.

[2] Louange à Dieu, le Maître de l’Univers, [3] le Clément, le Miséricordieux, [4] le Souverain du Jour du Jugement dernier ! Sourate Al-Fâtiha.

[1] Dis : «C’est Lui, Dieu l’Unique, [2] Dieu le Suprême Refuge, [3] qui n’a jamais engendré et qui n’a pas été engendré, [4] et que nul n’est en mesure d’égaler !» Sourate de la Pureté du dogme (Al-Ikhlâs)

Rien ne Lui est comparable. Il entend tout et voit tout. Sourate de la Délibération (Ash-Shûrâ), verset 11.

[88] Ils disent que le Miséricordieux S’est donné un enfant ! [89] Quel blasphème abominable proférez-vous là ! [90] Car, à vous entendre, peu s’en faut que les Cieux ne se fendent, que la Terre ne s’entrouvre et que les montagnes ne s’écroulent ! [91] Ils attribuent au Miséricordieux un enfant, [92] alors qu’il ne sied nullement au Miséricordieux d’avoir un enfant ! [93] En vérité, tous ceux qui sont dans les Cieux et sur la Terre devront comparaître devant le Miséricordieux, en humbles serviteurs, [94] car Il les a tous recensés et dénombrés un à un. [95] Et au Jour du Jugement dernier, chacun d’eux se présentera seul devant Lui. Sourate de Marie (Maryam)

[158] Ils vont même jusqu’à établir des liens de parenté entre Dieu et les djinns ! Or, ceux-ci savent eux-mêmes que les auteurs de tels mensonges auront à en répondre devant leur Seigneur. [159] Gloire à Dieu ! Il est bien au-dessus de leurs blasphèmes ! Sourate des Rangs (As-Sâffât)

[57] Ils attribuent des filles à Dieu. Qu’Il soit exalté ! Et à eux-mêmes ils attribuent ce qu’ils désirent. [58] Et lorsqu’on annonce à l’un d’entre eux la naissance d’une fille, son visage s’assombrit et il arrive à peine à contenir sa colère. [59] Et il se dérobe aux regards des gens, le cœur meurtri par cette nouvelle, se demandant s’il va conserver cet enfant malgré le déshonneur ou s’il va l’ensevelir dans la poussière . Quel odieux jugement ! [60] Ceux qui ne croient pas à la vie future représentent l’image du mal ; tandis que Dieu représente la perfection suprême. Il est le Tout-Puissant, le Sage. [61] Si Dieu tenait rigueur aux hommes de leur injustice, Il ne laisserait subsister aucun être vivant sur la Terre. Mais Il les renvoie jusqu’au terme fixé. Puis, quand ce terme échoit, ils ne pourront ni le retarder d’une heure ni l’avancer. [62] Ils attribuent à Dieu ce qu’ils détestent pour eux-mêmes , et leurs langues profèrent un mensonge en disant qu’ils sont destinés à la félicité suprême. Nul doute que leur destination est l’Enfer, et qu’ils seront les premiers à en subir les rigueurs. Sourate des Abeilles (An-Nahl)

Le serviteur qui glorifie Dieu et le loue aura certainement accomplit une oeuvre d'une haute importance (dans le hadith : remplit tout l’espace entre les cieux et la terre). Gloire et louange à Dieu, le Maître, le Créateur, le Puissant, l'Omniscient.

 

D) La prière est une lumière : elle guide la personne sur un chemin éclairé afin qu'elle ne s'égare pas. Elle la guide après la mort afin de bénéficier de la miséricorde de Dieu et du paradis.

[45] Récite ce qui t’est révélé du Livre. Accomplis la salât (la prière), car la salât préserve des turpitudes et des actes blâmables. Y a-t-il un acte plus grand que celui de se souvenir du Seigneur qui connaît parfaitement tout ce que vous faites? Sourate de l’Araignée (Al-‘Ankabût)

Selon Abdallah Ibn Amr (das), le prophète (bsdl) a dit : "Celui qui la préserve (la prière), elle sera pour lui une lumière, une preuve, et une délivrance ; quant à celui qui ne la préserve pas elle ne sera pour lui ni lumière, ni preuve et ni délivrance. Et il se retrouvera le Jour du jugement avec Qaroun (Coré), Hâmân, Pharaon, et Oubay Ibn Khalf" (Rapporté par Ahmad, At-Tabarâni)

[12] Le jour où tu verras les croyants et les croyantes avec leur lumière évoluant devant eux et à leur droite, ce jour-là, il leur sera annoncé : «C’est une bonne nouvelle pour vous, aujourd’hui ! Voici des Jardins sous lesquels coulent des rivières, et où vous serez éternels.» Tel est le comble du bonheur ! Sourate du Fer (Al-Hadîd)

Selon Abou Hourayra (das), le Messager de Dieu (bsdl) a dit: «Le jour de la résurrection, ce dont on doit rendre compte en premier lieu est la prière. Si elle s'avère valable, il a mérité le gain et le succès; sinon c'est la déception et la perte. S'il en a négligé quelque chose, le Seigneur glorifié et honoré dit: «Voyez si Mon esclave a à son compte quelques prières surérogatoires de quoi réparer ses manquements. Il en sera de même de toutes les autres obligations». (Rapporté par Attirmidhi)

 

E) L’aumône est une preuve de foi sincère car seul le vrai croyant a la certitude de la grande récompense qu'il recevra de Dieu. L’aumône est un sujet très important. C'est l'un des piliers de l'islam. Pour résumer ici, nous pouvons dire que cet acte purifie la personne qui l'accomplit de l'avarice. Il permet plus d'amour et réduit l'écart entre les différentes couches de la société.

[261] Ceux qui dépensent leurs biens pour la Cause de Dieu sont à l’image d’un grain qui produit sept épis contenant chacun cent grains. C’est ainsi que Dieu multiplie Sa récompense à qui Il veut, car Dieu est Omniprésent et Omniscient. [262] Ceux qui dépensent leurs biens pour la Cause de Dieu, sans chercher à en tirer vanité ni à porter préjudice à autrui, ceux-là trouveront leur rétribution auprès de leur Seigneur et n’auront à éprouver ni crainte ni peine. Sourate de la Vache (Al-Baqara)

[103] Prélève une aumône sur leurs biens pour les purifier et les bénir. Prie pour eux, afin que leurs âmes retrouvent leur quiétude. Dieu est Audient et Omniscient. [104] Ne savent-ils pas que Dieu accueille le repentir de Ses serviteurs, qu’Il agrée les aumônes et qu’Il est l’Indulgent et le Miséricordieux? Sourate du Repentir (At-Tawba)

[60] Les aumônes sont destinées aux pauvres, aux nécessiteux, à ceux qui sont chargés de recueillir ces dons et de les répartir, à ceux dont les cœurs sont à gagner, au rachat des captifs, aux endettés insolvables, à ceux qui se consacrent à la cause de Dieu et aux voyageurs démunis. C’est là un arrêt de Dieu, et Dieu est Omniscient et Sage. Sourate du Repentir (At-Tawba)

[9] Ô croyants ! Ne vous laissez pas distraire par vos richesses et vos enfants du rappel de Dieu ! Ceux qui agissent ainsi seront les véritables perdants. [10] Donnez donc en œuvres charitables une partie des biens dont Nous vous avons pourvus, avant que la mort ne vienne surprendre l’un de vous et qu’il ne dise : «Seigneur, accorde-moi un court délai pour que je fasse l’aumône et que je sois du nombre des vertueux !» Sourate des Hypocrites (Al-Munâfiqûn)

16] Craignez donc Dieu autant que vous le pouvez ! Écoutez, obéissez, faites l’aumône, dans votre propre intérêt, car ce sont ceux qui se prémunissent contre leur propre avarice qui seront les bienheureux. [17] Si vous faites à Dieu un prêt généreux, Il vous le rendra au décuple et vous accordera Son pardon, car Dieu est Plein de reconnaissance et de mansuétude. Sourate de la Déconvenue (At-Taghâbun)

 

F) La patience est une clarté. Elle te permet de surmonter les obstacles et d'être clairvoyant. Dans la vie, en général, il faut être patient. Pour travailler, pour pratiquer un sport, pour vivre avec les autres ; il faut s'armer de patience. Les savants musulmans ont divisé la patience en trois catégories : endurance envers les difficultés de la vie, endurance pour accomplir les bonnes oeuvres et endurance pour éviter les mauvaises malgré toutes les tentations.

La récompense des patients est sans limite : [10] Dis : «Ô Mes serviteurs qui avez la foi ! Craignez votre Seigneur ! Car à ceux qui font le bien ici-bas est réservée une belle récompense, et la Terre de Dieu est assez vaste pour qui veut Le servir. En vérité, les persévérants seront rémunérés au-delà de toute espérance.» Sourate des Groupes (Az-Zumar).

Dieu nous appelle à patienter : [200] Ô vous qui croyez ! Armez-vous de patience ! Rivalisez de constance ! Soyez vigilants et craignez Dieu, si vous désirez atteindre le bonheur ! Sourate de la Famille d’Imran (Âl-‘Imrân).

Selon Souhayb Ibn Sinan (DAS), le Messager de Dieu (saws) a dit : « Ce que l’affaire du Croyant est étonnante ! Son affaire ne comporte (pour lui) que du bien, et cette faveur n’appartient qu’au Croyant : s’il est l’objet d’un événement heureux, il remercie Dieu et c’est là pour lui une bonne chose. S’il est victime d’un malheur, il l’endure avec patience et c’est là encore pour lui une bonne chose ». (rapporté par Moslem)

Anas (DAS) a dit : «Le prophète (saws) passa devant une femme qui pleurait auprès d’une tombe. Il lui dit : « Crains Dieu et sois patiente ! » Elle dit : « Laissez moi en paix ! Tu n’as pas été touché par le malheur qui m’accable et tu n’a jamais rien connu de tel. » Quelqu’un lui dit : « C’est le Prophète (saws) » Elle se présenta à la porte du Prophète (saws) sans y trouver de portier (pour l’en empêcher). Elle dit au Prophète (saws) : « Je ne t’avais pas reconnu ». Il dit : « La patience n’est digne de ce nom qui si elle se manifeste au premier choc. » (Dans une autre version de Moslem : cette femme pleurait l’un de ses enfants. )

Abou Hourayra (DAS) rapporte que le messager de Dieu (saws) a dit : « Dieu le Très-Haut dit : «Quand Je reprends à Mon esclave croyant l’âme de l’être qu’il aime le plus au monde et qu’il se montre patient dans l’espoir de Ma récompense, Je n’en ai d’autre récompense pour lui que le Paradis. » (Rapporté par Al Boukhari)

Anas (RA) rapporte ceci: « J’ai entendu le messager de Dieu (saws) dire : « Dieu Tout Puissant a dit : « Quand J’éprouve Mon esclave dans les deux choses qu’il aime le plus (ses yeux) et qu’il se montre patient, Je lui donne le Paradis en dédommagement de leur perte ». (Rapporté par Al Boukhâri)

Selon Abou Sa’id et Abou Hourayra (RA), le Prophète (saws) a dit : « Il n’est pas une fatigue ou une maladie, ou un souci, ou une peine, ou un mal, ou une angoisse qui touche le Musulman, jusqu’à l’épine qui le pique, sans que Dieu ne lui efface à cause de cela une partie de ses péchés ». (URA)

D’après Abou Hourayra (RA), le Messager de Dieu (saws) a dit : « Le fort n’est pas celui qui terrasse ses adversaires, mais seul est fort celui qui se maîtrise dans la colère ». (URA)

 

 

G) Le Coran est un argument pour ou contre toi. Celui qui lit le coran, se mobilise pour le comprendre et appliquer ses principes, celui-ci le coran est un argument en sa faveur. Celui qui le néglige ou le lit tout étant éloigné de ses commandements, le coran sera un argument contre lui.

Abou Oumàma (das) rapporte: «J'ai entendu le Messager de Dieu (bsdl) dire: «Lisez le Coran car il viendra le jour de la résurrection comme intercesseur pour les siens (ses lecteurs assidus)». (Rapporté par Moslem)

Annawâs Ibn Sam'an (das) a dit: «J'ai entendu le Messager de Dieu (bsdl) dire: «Le jour de la résurrection on fera venir le Coran et les siens (ses lecteurs assidus) qui le mettaient en pratique dans ce bas-monde. Il est précédé par les chapitres «La vache» et «La famille de 'Imràn» qui viendront disputer en faveur de celui qui les lisait et appliquait leurs principes». (Rapporté par Moslem)

Selon Abou Musa Al Ash'ari (das), le Messager de Dieu (bsdl) a dit: «L'image du Croyant qui lit le Coran est celle de l'orange: son odeur est suave et sa saveur est suave. L'image du Croyant qui ne lit pas le Coran est celle de la datte: elle n'a pas d'odeur et elle est douée. L'image de l'hypocrite qui lit le Coran est celle de la plante aromatique: son odeur est bonne et son goût est amer. L'image de l'hypocrite qui ne lit pas le Coran est celle de la coloquinte: elle n'a pas d'odeur et son goût est amer». (ura)

Selon 'Omar Ibn Al Khattàb (das), le Prophète (bsdl) a dit: «Dieu fera élever par ce Livre (le Coran) certaines gens et en rabaissera d'autres». (Rapporté par Moslem)

 

H) Tous les hommes prennent le matin le chemin (du marché), il en est qui vend son âme (à Dieu) et qui l’a ainsi affranchie ; et il en est qui la condamne à sa perte éternelle ( en la vendant au Diable). Cette phrase résume la vie toute entière. Chacun oeuvre à sa façon et sera récompensé de la même manière.

Dieu le très haut nous dit : [7] par l’âme et Celui qui l’a façonnée harmonieusement [8] et qui lui a inspiré son libertinage et sa piété ! [9] A réussi, certes celui qui la purifie.

[10] Et est perdu, certes, celui qui la corrompt ! Sourate du Soleil (Ash-Shams)

Dans un long hadith Selon Aboû Darr el Ghafâri (das), le Prophète (bsdl), parmi ce qu'il a rapporté venant de son Seigneur (que Sa Puissance et Sa Gloire soient proclamées), déclare qu'Il a dit: ... O Mes serviteurs! ce sont vos actes seulement dont Je tiendrai compte, ensuite, Je vous rétribuerai d'après ceux-ci. Donc celui qui trouve le bonheur, qu'il rende grâce à Dieu et celui qui trouve autre chose qu'il ne s'en prenne qu'à lui-même. (Rapporté par Moslem).

Juste après la création de notre père Adam a eu ce dialogue entre Dieu et Satan :

[28] Un jour, ton Seigneur dit aux anges : «Je vais créer un être humain avec de l’argile extraite d’un limon fétide. [29] Lorsque Je lui aurai donné sa forme et insufflé en lui de Mon Esprit, vous vous jetterez devant lui et vous vous prosternerez !» [30] Tous les anges se prosternèrent ; [31] seul Satan refusa de le faire.
[32] Dieu lui dit alors : «Pourquoi n’es-tu pas parmi ceux qui se prosternent?» [33] Satan répondit : «Je n’ai pas à me prosterner devant un être que Tu as tiré d’une argile extraite d’un limon fétide.» [34] – «Hors d’ici !, ordonna le Seigneur. Tu es à jamais maudit ! [35] Que la malédiction te poursuive jusqu’au Jugement dernier !» [36] – «Seigneur, dit Satan, accorde-moi un répit jusqu’au Jour où les morts seront ressuscités.» [37] – «Soit, répondit le Seigneur, tu seras parmi ceux qui attendront, [38] jusqu’au délai fixé.» [39] – «Seigneur, dit Satan, puisque Tu m’as égaré, je m’emploierai à égarer les hommes, en embellissant, à leurs yeux, la vie sur Terre, [40] excepté les fidèles que Tu auras élus.» [41] – «Voici une règle qui sera souveraine, dit le Seigneur. [42] Tu n’auras aucune prise sur Mes serviteurs, excepté ceux qui te suivront parmi les dévoyés [43] et qui se retrouveront tous dans la Géhenne.»
[44] Cette dernière aura sept portes, dont chacune d’elles sera destinée à une catégorie de damnés. [45] Certes, les pieux auront accès à des Jardins et à des sources. [46] «Entrez-y en paix et en toute confiance !
», leur sera-t-il dit. Sourate d’Al-Hijr

Adam et Ève ont désobéi sous l'influence du diable et Dieu les envoya sur terre et leur dit ceci :

[123] «Quittez tous ces lieux, dit le Seigneur, vous serez ennemis les uns des autres. Attendez-vous à recevoir Mes directives. Celui qui les suivra ne sera ni égaré ni malheureux, [124] tandis que celui qui s’en détournera mènera une vie pleine d’amertume et sera frappé de cécité, lorsque Nous le ressusciterons, le Jour du Jugement dernier.» [125] – «Seigneur, dira-t-il, pourquoi m’as-Tu ressuscité aveugle alors que sur Terre je voyais?»

[126] – «Il en est ainsi, lui dira le Seigneur. Nous t’avons bien envoyé Nos preuves et tu les as négligées ; eh bien, c’est ton tour, à toi d’être négligé !» [127] C’est ainsi que Nous rétribuons celui qui aura commis des excès et n’aura pas cru aux signes de son Seigneur. Certes, le châtiment de la vie future est plus terrible encore et plus durable. Sourate de Tâ-Hâ

Dans un autre verset : [97] Quiconque, homme ou femme, aura fait le bien tout en étant croyant, Nous lui assurerons une vie heureuse. Et Nous les récompenserons en fonction des meilleures de leurs œuvres. Sourate des Abeilles (An-Nahl)

 

Dieu et ses prophètes nous ont montré le chemin du succès. Nous sommes libres de choisir notre manière de vivre en connaissance de cause.

Publié dans éducation

Commenter cet article