Sourate d’al-Ahqâf 1

Publié le par connaitre islam

 

Sourate d’al-Ahqâf 1

Cette sourate s'appelle ainsi car elle contient l'histoire de `Âd le peuple du prophète Hûd. Ce peuple habitait Al-Ahqâf ; selon certains exégètes il s'agit des montagnes. Ce peuple creusait ses habitations dans les montagnes.

 

Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux.

[1] Hâ - Mîm. [2] La révélation du Coran émane de Dieu, le Tout-Puissant, le Sage ! [3] Nous n’avons créé les Cieux, la Terre et les espaces interstellaires qu’en toute vérité et pour un terme fixé. Les négateurs se détournent de ce dont ils ont été avertis.

Dieu le Tout Puissant nous indique que la révélation de ce coran émane de Lui et que la création de l'univers a un but ultime. Cet univers qui disparaitra un jour où nous reviendrons vers Lui mais les négateurs ne veulent pas croire. Et puis, commence le dialogue avec ces négateurs : est-ce que leurs croyances sont fondées?

[4] Dis-leur : «Parlons de ceux que vous invoquez en dehors de Dieu ! Montrez-moi leur part dans la création de la Terre ! Indiquez-moi la contribution qu’ils auraient apportée dans la création des Cieux ! Apportez-moi un Livre qui vous aurait été transmis avant celui-ci, ou seulement un indice certain accréditant ces idoles, si vous êtes sincères !»

 

[5] Y a-t-il un être plus égaré que ceux qui invoquent, en dehors de Dieu, des divinités qui n’exauceront jamais leurs prières jusqu’au Jour de la Résurrection, qui sont totalement insensibles à leurs invocations, [6] et qui, lorsque les hommes seront rassemblés, se déclareront leurs ennemis et renieront le culte qu’ils leur vouaient?

Le jour de la résurrection leurs idoles ne leurs seront d'aucun secours. Beaucoup pensent que lorsqu'on parle d'idoles, il s'agit des statues, astres ou animaux adorés par les associateurs. En fait, les idoles peuvent être des humains : Adi ibn Hatim, un Compagnon du Prophète anciennement chrétien et fraîchement converti à l'islam entendit un jour le Messager de Dieu (bsdl) réciter le verset : « Ils ont pris leurs rabbins et leurs moines comme seigneurs en dehors de Dieu ». Il dit alors au Messager : -O Envoyé de Dieu, ils ne les adorent pas. Et le Prophète répondit : -Ne rendent ils pas licite ce que Dieu a déclaré illicite et illicite ce que Dieu a déclaré licite et ce avec leur entière approbation ? Voici donc comment ils les adorent (rapporté par Boukhari). Le coran d'ailleurs, à plusieurs endroits mentionne le dialogue entre les habitants de l'enfer qui se rejettent la responsabilité : [31] Les négateurs disent : «Nous ne croirons jamais à ce Coran ni aux Écritures qui l’ont précédé.» Ah ! Si tu pouvais assister à la comparution des injustes devant leur Seigneur, en train de s’accuser les uns les autres. «Sans vous, diront les humbles aux superbes, nous aurions certainement été croyants !» [32] Et les superbes de leur répondre : «Est-ce nous qui vous avons empêchés de suivre la bonne voie quand elle vous a été indiquée? Non, vous étiez vous-mêmes des criminels !» [33] – «Non, diront les humbles, ce sont vos manœuvres incessantes, de nuit et de jour, qui nous incitaient à nier Dieu et à Lui donner des associés !» Et à la vue du châtiment, ils chercheront à dissimuler leurs regrets, car Nous aurons déjà mis les carcans aux cous des négateurs. Seront-ils rétribués pour autre chose que ce qu’ils ont fait? 34. Sourate des Saba’ (Saba’) : image de gens en perdition totale, ils regrettent leur vie sur terre mais le regret est inutile!

 

Puis le coran nous montre la réaction de ces négateurs lorsqu'ils entendent la vérité. Ils répondent sans fondement : c'est de la magie, il (Mohammed) l'a inventé. Dieu apprend à son messager comment répondre à cette dernière accusation :

[7] Quand Nos versets leur sont exposés avec clarté, ces négateurs disent de la Vérité qui leur est offerte : «Ce n’est là que de la pure magie !» [8] Ou ils affirment : «Il l’a inventé !» Réponds-leur : «Si je l’ai inventé, vous ne pourrez rien pour me protéger du châtiment de mon Seigneur qui est mieux Informé que quiconque de ce dont vous m’accusez, et qui me suffit comme Témoin entre vous et moi. Il est le Clément, le Miséricordieux.» [9] Dis : «Je ne suis pas le seul prophète qui ait jamais été envoyé ! J’ignore le sort que Dieu nous réserve aussi bien à moi qu’à vous. Je ne fais que suivre ce qui m’est révélé, et ma mission ne consiste qu’à avertir en toute clarté.»

Al-Kalbi a cité qu'ibn 'Abbas avait dit: " Lorsque la situation des compagnons du Messager de Dieu (bsdl) devint insupportable [à la Mecque], il [le Prophète] vit en rêve qu'il émigrerait vers une terre où il y a des dattiers, des arbres et de l'eau. Il relata cela à ces compagnons qui jouirent parce qu'ils trouvèrent une consolation à ce qu'ils supportaient des châtiments infligés par les associateurs. Mais après qu'ils furent restés un long moment sans que ce rêve se soit réalisé, ils dirent: " Quand émigrons-nous. Messager de Dieu, vers cette terre que tu as vue?" Mais le Messager de Dieu se tut [ne répondit pas] qu'après, Dieu fit descendre - J’ignore le sort que Dieu nous réserve aussi bien à moi qu’à vous - c. à. d. je ne sais pas si je sortirai, ou non, vers cet endroit que j'ai vu dans mon rêve - d'où il [le Prophète] dit: " C'est une chose que j'ai vu dans mon songe, et je ne fais que suivre ce qui m'est révélé. "

Al Hassan el Basri a dit : J’ignore le sort que Dieu nous réserve aussi bien à moi qu’à vous. veut dire que le messager de Dieu ne savait pas s'il allait être exilé ou tué par les mécréants comme ont été exilés ou tués d'autres prophètes avant lui. Il ne savait pas non plus si les mécréants seront châtiés sur terre comme les nations qui les ont précédés.

 

[10] Dis : «Que direz-vous s’il s’avère que ce Coran que vous récusez émane réellement de Dieu et si, parmi les fils d’Israël, il se trouve un témoin qui en atteste la conformité au Pentateuque et qui y adhère lui-même, pendant que vous, vous le rejetez avec orgueil? En vérité, Dieu ne guide point les injustes.»

D'après Sa'd Ibn Abi Waqas: Je n'ai pas entendu le Prophète (bsdl) dire a quelqu'un marchant sur la terre qu'il faisait partie des gens du paradis sauf à Abdallah Ibn Salam et pour lui est descendu ce verset: " parmi les fils d’Israël, il se trouve un témoin qui en atteste la conformité au Pentateuque et qui y adhère lui-même, pendant que vous, vous le rejetez avec orgueil? " (Rapporté par Boukhari, Mouslim et Nissaï). Abdallah Ibn Salam était un savant juif qui s'est converti à l'islam. Pour en savoir plus sur sa biographie, suivez ce lien. Le habitants de la Mecque faisaient confiance aux gens du Livre (juifs et chrétiens) car ils savaient que ces derniers possédaient les livres sacrés mais malgré cela il n'ont pas suivi Abdallah Ibn Salam sur le chemin de la vérité. D'autres juifs et chrétiens ne l'ont pas suivi non plus par pure jalousie car ils pensaient que le dernier des messagers sera des leurs. Ils furent déçus et n'ont pu accepter qu'il soit des illettrés (les arabes) : [87] Nous avons déjà transmis le Livre à Moïse et, après lui, Nous avons envoyé d’autres prophètes ; de même que Nous avons doté Jésus, fils de Marie, de preuves éclatantes, en le faisant soutenir par l’Esprit saint. Alors jusqu’à quand continuerez-vous à accueillir avec morgue les prophètes, traitant les uns d’imposteurs et massacrant les autres, chaque fois que le message qu’ils vous apportent ne flatte pas vos caprices? [88] «Nos cœurs, disent-ils, sont inaccessibles à toute croyance.» Non ! C’est plutôt Dieu qui les a maudits pour leur incrédulité, car il est bien rare qu’ils croient réellement.
[89] Lorsqu’ils reçurent de la part de Dieu un Livre confirmant leurs propres Écritures, et alors qu’auparavant ils n’avaient cessé d’implorer l’assistance divine contre les infidèles, ils refusèrent de croire à ce Livre qui pourtant leur avait été prédit. Maudits soient donc les infidèles !
[90] Combien est vil le prix contre lequel ils ont troqué leurs âmes lorsqu’ils ont nié ce que Dieu a révélé et ce, uniquement par dépit, car ils n’ont pu admettre que Dieu, par un effet de Sa grâce, ait choisi certains de Ses serviteurs pour les gratifier de la révélation ! Ils se sont ainsi attiré doublement la colère du Seigneur et le châtiment ignominieux qui sera réservé aux infidèles. [91] Et quand on leur dit de croire à ce que Dieu a révélé, ils répliquent : «Nous croyons uniquement à ce qui nous a été révélé», et ils rejettent les révélations postérieures qui pourtant confirment, en toute vérité, les révélations antérieures. Demande-leur alors : «Pourquoi donc faisiez-vous périr auparavant les prophètes de Dieu, si vous étiez des croyants sincères?»
[99] Prophète ! Nous t’avons révélé des signes évidents que seuls les pervers osent mettre en doute. [100] Eh quoi ! À chaque fois qu’ils prennent un engagement, il s’en trouve toujours parmi eux quelqu’un qui le viole ! Il est vrai qu’ils sont constitués en grande majorité d’infidèles. [101] Lorsqu’un envoyé de Dieu est venu leur confirmer ce qu’ils avaient déjà reçu, bon nombre de scripturaires rejetèrent délibérément le Livre de Dieu, comme s’ils n’avaient jamais été initiés aux Écritures. 2. Sourate de la Vache (Al-Baqara)

 

Les incrédules sont arrogants :

[11] Les incrédules disent aux croyants : «Si ce Coran avait vraiment de la valeur, ces gens-là ne nous auraient jamais devancés pour y croire.» Mais, ne parvenant pas à se faire guider par ce Livre, ils diront : «C’est une vieille imposture !»

 

Le coran est venu avec le même message que celui des écritures anciennes :

[12] Avant ce Coran, il y a eu l’Écriture de Moïse qui fut tout à la fois un guide et une bénédiction. Et ce Coran confirme en langue arabe les Écritures anciennes et constitue un avertissement pour ceux qui font preuve d’injustice et une bonne nouvelle pour les bienfaisants.

 

 

Publié dans coran

Commenter cet article