L'islam se propage par l'amour

Publié le par connaitre islam

 

L'islam se propage par l'amour

Dans Sourate des Prophètes (Al-Anbiyâ’), Dieu le très haut dit dans le verset 107 : Ô Mohammed ! Nous ne t’avons envoyé que comme miséricorde pour l’Univers.

Le prophète Mohammed, comme nous le savons tous a été caricaturé. Il est considéré par certains comme étant le symbole de la violence et de l'intolérance. Qu'en est-il?

Pour pouvoir répondre à cette question, à mon avis, rien à faire de mieux que de 'plonger' dans sa vie. Essayons de connaître cet homme dans ses attitudes, dans son comportement avec les amis et surtout avec les ennemis.

Avant de commencer, permettez moi de dire que nous ne pourrons pas donner au sujet sa vraie dimension dans un article ou un ensemble d'articles. Il s'agit ici de la vie d'un homme. Une vie si riche que de nombreuses plumes (de musulmans et d'autres) se sont consacrées à décrire à travers des siècles.

 

A) Commençons par Mohammed l'homme :

 

Il était très tendre avec les enfants :

Abou Hourayra (das) a dit: «Le Prophète (bsdl) embrassa une fois (son petit fils) Al Hasan Ibn 'Ali (das). Al Aqra' Ibn Hàbes lui dit: «J'ai dix enfants et je n'en ai jamais embrassé aucun». Le Messager de Dieu (bsdl) lui dit; «Celui qui n'est pas miséricordieux ne reçoit lui-même aucune miséricorde». (ura)

Burayda rapporta que: «Le Prophete (bsdl) donnait un sermon Lorsque vinrent al Hassan et al Hussayn qui portaient deux tuniques rouges dans lesquelles ils trébuchaient. Le Prophète (bsdl) descendit de La chaire, interrompant son discours, les porta puis remonta sur La chaire et dit :

« Allah a certes dit vrai : « Vos biens et vos enfants sont une tentation ». J'ai aperçu ces deux-là qui trébuchaient dans leurs tuniques et je n'ai pas pu patienter, ce qui m'a fait interrompre mon discours pour les porter. » Rapporté par Abou Daoud, Nassâi, Ibn Maja et authentifié par Albâny.

 

Il saluait les enfants et s'amusait avec eux :

D’après Anas (das), le Prophète (bsdl) rendait visite aux habitants de Médine, saluait leurs enfants et passait sa main sur leurs têtes par affection. Rapporté par Nassâi et authentifié par Albâny.

Anas (das) dit : « Le Prophète (bsdl) était celui qui possédait le meilleur des comportements ; j’avais un frère que l’on nommait Abou ‘Oumayr, et lorsque le Prophète (que la prière et le salut de Dieu soient sur lui) venait nous voir et le voyait, il lui disait pour le taquiner : « Dis-moi Abou ‘Oumayr ! Qu’a donc fait le petit noughayr ? Rapporté par Boukhâry et Mouslim.

Le noughayr est un petit oiseau qui ressemble au passereau, qui était nourri et abreuvé par Abou ‘Oumayr.

 

Il écourtait sa prière lorsqu'il entendait les pleurs d'un enfant :

D'après Abou Qatadah (das), le Prophète(bsdl) a dit : « Parfois, je commence une prière avec l’intention de la prolonger, mais lorsque j’entends les pleurs d’un enfant, je l’écourte pour libérer sa mère car je sais que ses pleurs de son enfant la troublent. » (ura)

 

Les enfants jouaient sur son dos :

D'après 'Abdullah Ibn Shaddad, d'après son père qui dit: Le Prophète (bsdl) se présenta à l'une des deux prières du soir en portant al-Hassan ou al-Hussayn dans ses bras. Il s'avança, Le déposa, prononça Le takbirr et commença la prière; puis au milieu de la prière, il prolongea la prosternation. Mon père dit : «Je relevai La tète et vis L'enfant sur son dos alors qu'il était prosterné. Je retournai en état de prosternation et Lorsque Le Messager d'Allah (bsdl) termina la prière, les gens dirent : « 0 Messager d'Allah! Tu t'es prosterné au milieu de la prière et tu as prolongé la prosternation à tel point que nous avons cru qu'il s'était passé quelque chose ou que la révélation descendait sur toi ! » Il dit : « II n'y eut rien de tout cela, mais mon fils m'est monte sur le dos et il me peinait de le presser avant qu'il n'ait eu ce qu'il voulait. » Rapporté par Nassâi et authentifié par Albâny.

 

Ce sont quelques exemples de son comportement avec les enfants. Certains diront -à juste titre- : « mais nombreux sont tendres avec les enfants! Qu'est ce qui fait la particularité de cet homme donc? » C'est pourquoi, nous allons voir son comportement avec ses ennemis.

 

B) Comportement avec les ennemis :

 

Khalid Ibn Al Walid était un cavalier hors pair. Il a combattu l'islam au début. Il a été le stratège de la bataille d'Ouhoud où sont tombés 70 martyrs parmi les compagnons du prophète. C'était une grande journée de tristesse pour les musulmans. Quelques années plus tard, son frère Al Walid se convertit à l'islam et lui envoya une lettre : « Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux. Je suis étonné que tu n'aies pas encore compris que l'islam est la vérité, toi qui es doué d'une grande intelligence. Est-ce que l'islam peut être ignoré par quelqu'un? Le prophète (bsdl) m'a demandé après toi et m'a dit : où est Khalid?  Et je lui ai répondu : Dieu l'amènera. Il me répondit : s'il mettait sa force avec les musulmans ce sera mieux pour lui et nous le mettrons dans un rang bien plus élevé que d'autres.»

Pendant cette période, Khalid se posait des questions à propos de l'islam mais n'arrivait pas à se décider. Cette lettre l'encouragea. Après avoir longuement réfléchi, il partit à Médine. Sur la route, il rencontra Amr Ibn Al As et Othmane Ibn Talha sortis pour le même objectif.

Une fois rendus tous trois chez le Prophète , Khalid et Othmane lui prêtèrent serment de fidélité, tandis que Amr s'en abstint. Le Prophète lui demanda alors : "Qu'est-ce qui te prend, Amr?!". Et celui-ci de répondre : "Est-ce qu'en vous prêtant ce serment, Allah m'absoudra tous mes péchés antérieurs?".

- "L'adhésion à l'islam et l'Hégire absolvent tout ce qui a été commis dans l'entre-temps", répliqua le Prophète à qui Amr prêta aussitôt serment.

Le prophète dit à Khalid : « Je savais que tu possédais une intelligence aiguë et j'ai souhaité qu'elle ne te mène que vers le bien. » depuis ce jour, Khalid devint l'épée de Dieu.

 

Cette histoire est riche en leçons. Tout d'abord, rappelons nous qu'Amr Ibn Al As a essayé de récupérer les musulmans émigrés en Abyssinie (article : Ceci et ce que Moïse avait apporté sortent de la même niche ½). Et voici sue le prophète lui dit que l'islam efface tous les péchés antérieurs! Ces hommes ont combattu l'islam pendant vingt années environ et voilà que le prophète ne tarit pas d'éloges sur Khalid alors qu'il était un ennemi juré de l'islam!

 

Pour tous ceux qui se posent encore des questions sur la propagation de l'islam, je dis : ne cherchez pas dans l'utilisation de la force. Ne cherchez pas dans les victoires sanglantes. Ne cherchez pas dans l'esprit de la domination. Cette religion a ouvert les coeurs. Les peuples qui vivaient en Asie ou en Afrique et qui ont connu cette lumière en sont devenus les fervents serviteurs. Ce n'est pas l'épée qui les a convertis. Ceux qui se convertissent à l'islam de nos jours, eux non plus, personne ne les a obligés. Les femmes mettent le voile car elles en sont convaincues. Les gens prient dans la rue car il n'ont pas assez d'espace dans les lieux de cultes existants.

 

Si Dieu le permet, nous continuerons avec d'autres exemples sur le même sujet.

 

Sources:

 

Riyad as-Salihin

bald islam

convertis to islam

islam web

البداية والنهاية

Sajidine

Islam vérité

 

 

 

Publié dans société

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article